Chez Éric Sibert
+ Accueil du site > Voyages

Après la marche

Après la trek, il faut bien rentrer avec retour par Kathmandou.

Mis en ligne le 15/03/2006
Népal 2005

Le trekking lui-même est terminé. Il ne nous reste plus qu’à rentrer à la maison parce qu’on n’est pas d’ici.

Lundi 31 octobre
Réveil à 6h30. Juste après le petit déjeuner, nous nous précipitons à l’aéroport de Lukla. Mais c’est déjà trop tard et nous n’avons que la quatrième rotation. Nous commençons par tuer le temps dans un bar. Puis dans la salle d’attente avant de partir vers 10h. Une petite heure plus tard, nous voici à Katmandou. Ambiance totalement différente après la montagne. Il fait chaud et la ville est grouillante. Repas dans une pizzeria. Coup de barre dans l’après-midi. Le soir, j’ai carrément de la fièvre. Dodo direct.

JPEG - 96.8 ko
Je vends
JPEG - 75.6 ko
J’attends
JPEG - 85.3 ko
Je grouille
JPEG - 117.6 ko
Je négocie
JPEG - 89.4 ko
Je dessine
JPEG - 106.8 ko
Je brode

Mercredi 1er novembre

JPEG - 136.4 ko
Je pagode

Ca va mieux. Balade dans Thamel et au delà pour dépenser les roupies restantes. Cartes, T-shirt, bonnets, turquoises. A midi nous mangeons pour 260 roupies pour trois personnes dont la moitié pour une bière. A 16h30, nous partons pour l’aéroport. Galden nous offre une dernière écharpe pour la route. Nous enregistrons, contrôlons, recontrôlons et nous embarquons. Mais l’aventure continue. Il manque une passagère. Et quand ils l’ont retrouvée, ils se rendent compte que le problème est bien plus profond : il y a deux passagers avec les même noms et prénoms et ça, ce n’était pas prévu. Le temps qu’ils patchent le programme informatique et nous partons avec une heure vingt minutes de retard. Arrivée à Doha vers minuit. Ambiance toujours aussi cosmopolite et aéroport toujours aussi bondé.

Mercredi 2 novembre Deux petites heures d’attente pour notre correspondance. Départ à l’heure. Repas. Dodo. Réveil à 6h00, heure de Doha, 4h00, heure de Paris, 8h45 heure de Kathmandou. Petit déjeuner. Arrivée à Roissy. Temps frais et humide. Récupérations des bagages et sortie sans problème. Séparation du groupe. Direction la gare TGV. Petit moment d’inquiétude avec la queue aux guichets qui débordent presque dans le hall. Mais je finis par avoir mon billet avec une petite demi-heure d’avance. Le train est là, à peu près à l’heure au départ et à l’arrivée. Retour à la maison. J’ai perdu 2 kg.

Pour conclure, je dirais que même si c’était un trekking vraiment classique et assez couru, c’était quand même une superbe ballade, en particulier grâce à Galden qui est très bon guide.

Fin du voyage Népal 2005.

Copyright : droit d'auteur Éric Sibert. Site réalisé avec SPIP.