Chez Éric Sibert
+ Accueil du site > Photographie > Panoramas

Optimisation des points de contrôle

Vérification de la qualité des points de contrôle

Mis en ligne le 28/04/2007
Tutoriel panorama

Une fois qu’on a à peu près calculé l’orientations des vues les unes par rapport aux autres, il est temps de partir à la recherche des points de contrôle à problème. Il est à noter qu’on n’est pas obligé de faire une optimisation complète avant de passer à cette étape. En effet, l’optimisation complète n’a pas de sens s’il y a des grosses erreurs dans les points de contrôle. Après l’optimisation des orientations (et de la vue et de la distorsion en barillet pour les vues bouclées), on peut déjà commencer à chercher les points à problèmes. Puis quand on a éliminé les gros problèmes, on peut aller plus loin dans l’optimisation.

En utilisant le bouton Afficher les points de contrôle de la barre d’outils, on fait apparaître la liste des points de contrôle.

Liste des points de contrôle

Il faut alors classer les points selon leurs erreurs en cliquant deux fois sur le sommet de la colonne distance. On retrouve alors une liste avec les mauvais points en haut. En cliquant sur le point en question, Hugin retourne automatiquement sur le volet Points de contrôle et affiche les deux images où le point intervient en le mettant rouge.

JPEG - 119.9 ko
Recherche des points à problème

Il y a plusieurs cas de figure :
- le point est manifestement faux car il est posé sur deux endroits bien distincts dans chaque image. Vous n’avez plus qu’à supprimer le point et en remettre un nouveau dans la même zone.
- le point semble faux mais vous n’en êtes pas sûr. Placez un second point de contrôle à proximité (sur la photo et sur le terrain aussi, ne prenez pas un plan différent du paysage). Relancez le calcul d’optimisation avec le bouton prévu à cet effet dans la barre d’outil. Comparez les erreurs sur l’ancien et le nouveau point. S’ils ont les même erreurs (moins d’un pixel de différence) , c’est que l’ancien point était bon et vous pouvez supprimer le nouveau. S’ils ont des erreurs bien différentes, c’est qu’un des deux a un problème, sans doute l’ancien (même s’il a une erreur plus petite). Après avoir bien vérifier sur les photos lequel des deux a un problème, supprimez-le.
- le point ne présente pas de problème de positionnement sur les deux images et pourtant, il présente une erreur de distance élevée. Dans ce cas, il s’agit vraisemblablement d’une erreur de parallaxe lors de la prise de vue. Il n’y a pas grand chose à faire. C’est souvent le cas lors des prises de vue à main levée avec un premier plan. Éventuellement, si le point est dans une zone peu critique, style prairie ou neige au premier plan, vous pouvez le supprimer. Et au contraire, on rajoutera plutôt des points dans les zones où un mauvais raccord serait très visible comme l’horizon, une crête de montagne, les arêtes d’un bâtiment. Il peut y avoir un cas particulier suite à une détermination automatique des points de contrôle. Les points peuvent être mal répartis avec un gros tas dans un coin et un dernier tout seul isolé ailleurs. Les algorithmes d’optimisation font que c’est ce dernier qui va encaisser toute l’erreur au détriment des autres. La méthode est alors de supprimer une partie des points du gros tas et d’en remettre ailleurs plus dispersés.

On répète les méthodes ci-dessus en descendant progressivement dans la liste, voir dans le meilleur des cas, le haut de la liste disparaît au fur et à mesure des corrections. On n’hésite pas non plus à réoptimiser régulièrement. Et au final, on s’arrête quand tout est parfait ! Donc, la perfection, c’est quand on a des erreurs maximales qui sont inférieures au pixel. Autant dire qu’on n’y arrive jamais. On peut déjà s’arrêter quand les points avec les plus grosses erreurs ne présentent pas d’erreur manifeste de positionnement. Et si on est vers des erreurs de 2 à 3 pixels, c’est qu’on a déjà fait du bon boulot. Dans le cas d’une prise de vue à main levée, il y a peu de chance pour qu’on y parvienne. Et dans le cas d’une détermination automatique des points de contrôle, il y a en fait pas mal de petites erreurs dont l’élimination complète est fastidieuse. Il ne faut pas non plus perdre de vue que l’objectif final est d’avoir un panorama bien assemblé et non une erreur la plus petite possible. C’est pour ceci que quand le résultat vous paraît correct, il est temps de passer à l’étape suivante, à savoir le contrôle de l’horizontalité du panorama. Au pire, on reviendra sur les points de contrôle plus tard, si on voit que l’assemblage final ne va pas.

Je vais néanmoins faire tout de suite un petit retour sur la répartition des points dans le cas du positionnement automatique. Il peut être bon de vérifier rapidement avec le volet Points de contrôle que les points sont répartis de manière homogène. Des fois, comme sur l’image ci-dessous, ils sont tous concentrés sur une même zone :

JPEG - 191 ko
Accumulation des points

Là, il faut rajouter des points sur le sol plus près du trépied de l’appareil et au sommet de la rambarde.

Parfois, il y a même des points superposés :

JPEG - 121.3 ko

Ici, il faut enlever les points en double et en remettre ailleurs.

La suite ...

Copyright : droit d'auteur Éric Sibert. Site réalisé avec SPIP.